Site : http://www.andrezieux-boutheon.com
article
Accueil >> Je découvre >> Histoire >> ABC de la ville >> ABC de la ville

Située au sud de la plaine du Forez, sur la rive droite de la Loire, Andrézieux-Bouthéon est à 399 mètres d’altitude. Cette ville fut un lieu d’échange important au XIXème siècle, grâce notamment à la construction de la 1ère ligne de chemin de fer de France. En 1965, la fusion des 2 communes « Andrézieux » et « Bouthéon » marque le départ d’une nouvelle évolution.

Andrézieux-Bouthéon qui concilie harmonieusement la préservation du patrimoine et l’audace architecturale contemporaine, est, par son dynamisme, résolument ancrée dans le 21ème siècle.

 

La Mairie
L’hôtel de ville est situé, depuis juillet 2001, dans le Castel Martouret, ancienne demeure bourgeoise où se greffent des extensions d’architecture moderne.

 

 

 

 

 

La première ligne de chemin de fer
Ouverte en 1827, la 1ère ligne de chemin de fer d’Europe continentale assurait le transport du charbon depuis Saint-Etienne jusqu’au port d’Andrézieux. Les premiers voyageurs empruntèrent cette ligne à partir de 1832.
La traction était initialement assurés par des chevaux, remplacés à partir de 1844 par des locomotives pour cette ligne, soit plusieurs années après leur apparition sur les lignes Saint-Etienne / Lyon (2ème ligne de France) et Andrézieux / Roanne (3ème ligne de France).
Face à l’ancienne gare et au terminus de la ligne, le port d’Andrézieux, équipé, à l’époque, sur 1,5 km d’un quai, accueillaient des bateaux à fond plat, « les Rambertes », qui emmenaient le charbon jusqu’à Roanne et parfois au-delà. Le nombre de bateaux chargés annuellement était de 2500 pour un poids de 62500 tonnes.

 

Les bords de Loire
L’espace des bords de Loire, situés près d’anciennes gravières, a été aménagé pour les loisirs avec des bassins, espaces de jeux, pêche, sentiers... La digue, reconstruite après la crue de septembre 1980 sert, entre autre, à protéger le secteur des Chambons, zone maraîchère.

 

Le pont de la Loire
Celui-ci remplace un pont suspendu emporté par une crue en 1907. Il relie Andrézieux-Bouthéon à Saint Cyprien.

 

 

 

 

 

Le sentier ornitologique
Ce sentier aménagé piétonnier se poursuit au travers de secteurs sauvages favorables à la nidification, il est équipé de panneaux explicatifs où sont recensés les différentes espèces que l’on peut rencontrer. La mouette rieuse, l’hirondelle de fenêtre où la mésange charbonnière sont des familières du site.

 

Le village de Bouthéon
Le village de Bouthéon fut au Moyen-Age une des humbles paroisses foréziennes, groupées avec leur église autour d’un château. Le village est ceinturé de murailles flanquées de tours de défenses, la dernière tour s’est écroulée il y a 40 ans.
Une des rues du village porte le nom de Catherine de Bouthéon, la première famille seigneuriale qui donna son nom au site, et qui s’éteignit vers la fin du 13ème siècle.

 

Le Château de Bouthéon
L’histoire du village et du château est intimement liée.
Après la famille de Bouthéon, jusqu’en 1290, le château devint la propriété des Comtes du Forez, puis de la famille de Joyeuse, puis des Lafayette.
En 1462, le château appartient au duc Jean II de Bourbon qui le céda en 1486 à son fils Mathieu de Bourbon, qui l’agrandit et en fit une somptueuse résidence renommée dans le Forez.
Il est ensuite vendu aux St Priest de St Chamond qui le revendent à Guillaume de Gadagne, riche lyonnais descendant d’une famille de banquiers florentins qui en fit un édifice Renaissance. Chaque année, fut organisée la fête des Rosières, qui permettait alors à 2 jeunes filles de Bouthéon ou de Veauche, choisies par le supérieur de Notre Dame de Grâce, de recevoir une dote.
Le château resta dans la famille Gadagne d’Hostun jusqu’à la fin du 18ème siècle. Fortement détérioré, il passa entre les mains de plusieurs propriétaires jusqu’à son acquisition, en 1878, par M. Claude Coignet qui le fit restaurer afin de lui rendre son éclat d’antan.


Le Nautiform
Le complexe nautique « les Dauphins » allie l’élégance de ses poutres en bois, de ses baies vitrées, de plantes vertes...
Cette architecture futuriste possède 6 bassins, une rivière à contre-courant, des canons à eau, toboggan, jaccusi, une aire de jeux... C’est aussi un centre de remise en forme et un gymnase.

 

Le cadran solaire
Le cadran solaire est une œuvre de Roger Louis Chavanon, artiste d’origine roannaise.

 

Le sentier botanique
Près de 136 espèces de végétaux herbacés et 38 espèces de végétaux ligneux ont été recensés.
Des bornes d’observations et des panneaux d’identifications, présentent les arbres.
Les plantes qui composent le sentier des vals sont caractéristiques des milieux humides, ce sentier possède d’ailleurs plusieurs sources.

 

L’église de Bouthéon
L’église actuelle fut construite en 1861 pratiquement en lieu et place d’une église du 12ème siècle. En 1880, on y ajouta un clocher et 2 chapelles latérales. Les vitraux sont d’Alexandre Mauvernay, maître verrier de Saint Galmier, qui réalisa également ceux de la chapelle du Château de Bouthéon.
Une cloche de l’ancienne église coulée en 1700 se trouve à l’église de la Ricamarie. Lors de la Révolution, les cloches furent réquisitionnées, et transportées par bâteaux (les fameuses rambertes) jusqu’à Roanne pour y être fondues. Un voiturier ricamandois pris la cloche et la cacha jusqu’à la fin de la Révolution. Cette cloche porte l’inscription : « Marraine : Damoiselle Charlotte Louise de Gadagne ... de Forez.

 

 

La porte impériale
La porte impériale, qui n’a certainement jamais vu passer d’empereur, est une des portes de l’enceinte du village fortifié, regroupé autour du château de Bouthéon.

 

 

 

 

La vue sur la plaine du Forez
Du parvis de l’église et du Château, une vue panoramique sur la plaine du Forez, nous permet d’apprécier les premiers contreforts des monts d’Auvergne appelés « Montagnes du Soir ».

 


Le Théâtre du Parc
Le théâtre du Parc, inauguré en 1991, il est associé à la Comédie de St Etienne, il propose une gamme très variée de spectacles chaque année. Ce lieu accueille aussi des expositions, elle dispose également de salles de conférences, de séminaires...

 

Le Kiosque : Conservatoire et Médiathèque
Ce pôle culturel, situé dans le nouveau quartier des Terrasses, abrite, depuis 2015, le Conservatoire François Mazoyer (école municipale agréée de musique, danse et arts plastiques créée en 1983) ainsi que, depuis 2016, la nouvelle Médiathèque municipale.

article
  • RSS
  • Ajouter au favoris

Je découvre

Histoire

Agenda 21

23.07.2011

Présentation Agenda 21

 

Événement

Du 5 juillet au 31 août

Lisez l’Envol de l’été

Château de Bouthéon

Le château de Bouthéon est le cadre idéal pour l’organisation de vos séminaires, soirées et galas dans la Loire (42). Son parc animalier et botanique (...)

Ecoute citoyenne

Un service à l’écoute de sa ville

Qu’est ce que l’Ecoute Citoyenne : C’est le relais privilégié entre les habitants et la (...)
Retour en haut