Site : http://www.andrezieux-boutheon.com
article
Accueil >> Je m’informe >> L’Envol >> Archives >> Année 2010 >> Envol n° 133 septembre 2010

Envol n° 133 septembre 2010

EDITO
Cette rentrée annonce la phase active d’élaboration de l’Agenda 21. Nous entamons l’étape capitale de concertation avec la population au cours de laquelle chacun joue un rôle fondamental. Ce projet n’a en effet de sens qu’avec l’adhésion de tous. Nous menons une politique courageuse affirmée par nos choix. La tranquillité diplomatique qui incite nombre de collectivités à faire du développement durable une simple vitrine sans fond réel n’a pas son équivalence à Andrézieux- Bouthéon. Les engagements doivent être et seront politiques.

Le traitement des espaces verts, la propreté et le respect de l’environnement sont déjà des priorités dans la gestion communale. Mais
il s’agit également de mener une réflexion globale au risque, parfois, de heurter quelques sensibilités. Nous ne pouvons gérer une commune que dans son ensemble, et préserver l’avenir de notre population supplante la quiétude administrative et relationnelle.

Nous avons récemment fait le choix de supprimer la navette du mardi après-midi qui monopolisait un après-midi durant un car de 30 places et son chauffeur. Moins de cinq habitants utilisaient ce véhicule au détriment
d’autres transports potentiels sur la commune.
En toute cohérence, ce service n’a plus lieu d’exister au vu des frais non justifiés qu’il engendre. Il ne s’agit pas aujourd’hui pour une collectivité d’infantiliser la population, mais bel et bien de lui permettre d’adopter des comportements responsables.

Et c’est en ce sens que nous orientons l’ensemble de notre action. Développer la responsabilité envers notre environnement mais également envers autrui, c’est ainsi que nous arriverons ensemble au développement durable et solidaire de notre commune. Se satisfaire de répondre à nos besoins de manière immédiate et sans anticiper les impacts qui en découlent ne peut faire partie de notre réalité actuelle.

De la même manière, on ne peut attendre de la collectivité qu’elle nous
assiste en permanence. Par son attitude, chacun doit participer à l’amélioration du cadre de vie. Dans ce sens, des outils se mettent en place pour favoriser la réflexion des habitants : les conseils de quartier, qui verront prochainement le jour, seront des lieux forts de partage et d’échange entre la population et les élus. C’est ensemble qu’il nous faut avancer et à travers la concertation liée à l’Agenda 21, nous organisons des rendez-vous pour que chacun trouve sa place et soit acteur de son territoire.
Cette démarche n’est pas destinée à soulager notre conscience, il s’agit d’adopter de réels changements. Et, même si parfois ces modifications de comportements peuvent apparaître comme des contraintes aux yeux de certains, c’est en misant sur la pérennité qu’il nous faut aujourd’hui envisager l’avenir.

Jean-Claude Schalk,
Maire d’Andrézieux-Bouthéon

Documents

Documents
article
  • RSS
  • Ajouter au favoris
Retour en haut