Site : http://www.andrezieux-boutheon.com
article
Accueil >> Je m’informe >> L’Envol >> Archives >> Année 2011 >> Envol n°147 décembre 2011

Envol n°147 décembre 2011

édito

Dans le cadre du Schéma Départemental de Coopération Intercommunale, les services de l’Etat ont préconisé un rapprochement de la Communauté de Communes du Pays de Saint-Galmier (CCPSG) et de Saint-Étienne Métropole (SEM). Cette proposition est une opportunité pour notre commune qu’il faut saisir.

Construire un projet de territoire, c’est mesurer aujourd’hui les forces de demain. D’un côté, l’espace économique de notre commune évolue depuis des années, en totale complémentarité avec Saint-Étienne ; nous bénéficions en effet du transfert de nombre d’entreprises, qui place notre commune en carrefour incontournable du paysage économique départemental et régional. De l’autre, Saint-Étienne Métropole est une agglomération qui a su se développer au travers d’équipements structurants. Il apparaît donc naturel d’allier nos atouts pour construire un territoire cohérent et équilibré.
Bien que la CCPSG puisse exister en l’état, nous ne pouvons y espérer de développement au vu des incertitudes à venir. Les recettes des collectivités ont déjà énormément été modifiées ; l’élection présidentielle de l’année prochaine, les législatives et la situation européenne ne seront pas sans incidences pour nos structures.
 
C’est pourquoi, établir aujourd’hui des bases solides en s’associant à Saint-Étienne Métropole est un gage de sûreté pour les années futures.
D’ailleurs, nos habitants vivent et échangent depuis des années dans cette logique : les entreprises installées sur notre commune drainent des populations stéphanoises qui participent à la vie d’Andrézieux-Bouthéon. Il ne faut pas oublier que le territoire de provenance de ces mêmes entreprises est celui de Saint-étienne.

Dans le même temps, les andréziens-bouthéonnais bénéficient des équipement de Saint-Étienne Métropole : le centre hospitalier, le Zénith, la faculté, le stade Geoffroy Guichard, etc. Demain, nous aurons un accès légitime à l’ensemble des services de la communauté d’agglomération, avec une attente toute particulière liée au développement du réseau de transports en commun.
Ces nombreux services ont un coût. Il nous semble équitable et légitime, à titre de réciprocité et dans un esprit de solidarité, de participer aux dépenses qu’ils engendrent.

Notre responsabilité est d’officialiser et de formaliser les échanges en associant nos ressources pour harmoniser la gestion d’un territoire que nous partageons déjà.

A ces fins, nous réaffirmons notre volonté d’intégrer la future agglomération regroupant la Communauté de Communes du Pays de Saint-Galmier et la Communauté d’agglomération de Saint-Etienne Métropole.
Notre seul regret : que Saint-Just-Saint Rambert et son canton, avec lesquels nous partageons une proximité fructueuse, ne soient pas rattachés à Saint-Etienne Métropole.

Notre devoir d’élu est de passer outre les considérations purement personnelles et partisanes afin de proposer un choix ambitieux pour l’avenir de nos populations.

 

Jean-Claude Schalk,
Maire

Documents

Documents
article
  • RSS
  • Ajouter au favoris

Je m’informe

L’Envol

Agenda 21

23.07.2011

Présentation Agenda 21

 

Événement

Du 12 mars au 6 juillet
Inscriptions scolaires 2018 - 2019

Inscriptions scolaires 2018 - 2019

Ecoute citoyenne

Un service à l’écoute de sa ville

Qu’est ce que l’Écoute citoyenne : C’est le relais privilégié entre les habitants et la (...)
Retour en haut