Site : http://www.andrezieux-boutheon.com
article
Accueil >> Je m’informe >> L’Envol >> Archives >> Année 2013 >> Envol n°160 février 2013

Envol n°160 février 2013

Edito

Chers Andréziens-Bouthéonnais,

Vous n’ignorez sans doute pas que, depuis le 1er janvier 2013, Andrézieux-Bouthéon a rejoint la Métropole stéphanoise et ce, à notre grande satisfaction. Vous devez savoir également que ce changement résulte des accords intervenus entre les différentes parties (SEM, CCPSG, Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse) au terme de nombreuses réunions de négociations. C’est ainsi que contrairement au projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale prévoyant une fusion entre SEM et la CCPSG, il a été possible pour la CCPSG de subsister à dix communes.

Le compromis sur le versement par la CCPSG d’une somme de 2,4 M€ à Andrézieux-Bouthéon pour solde de tout compte est aujourd’hui remis en cause, en raison d’une décision votée par les Elus de la CCPSG, lors du Conseil Communautaire du 19 décembre 2012, supprimant la dotation de solidarité communautaire (D.S.C.) qui nous était due et spoliant ainsi notre Ville de 550 000 €. Or, il faut savoir que la D.S.C. était versée aux Communes de la CCPSG, depuis la mise en œuvre de la taxe professionnelle unique en 2004.

C’est par ce procédé fourbe et malhonnête que pour l’année 2012, la CCPSG a substitué à la D.S.C. des fonds de concours attribués, bien évidemment, au seul bénéficie des dix communes restantes, alors même qu’Andrézieux-Bouthéon avait déposé un dossier. Nous avons d’ailleurs engagé une procédure contentieuse devant la juridiction administrative compétente en la matière.

Vous avez sûrement appris qu’en raison de ce désaccord, nous avions inscrit à l’ordre du jour du dernier Conseil Municipal la « Saisine de Madame la Préfète de la Loire pour régler les conséquences financières et patrimoniales du retrait d’Andrézieux-Bouthéon de la CCPSG ». Alors que le groupe de gauche, par la voix de Jean THIERRY, reconnaissant la gravité des faits, soutenait totalement notre démarche de défense des intérêts de la Commune et de ses habitants, l’autre groupe minoritaire, par la voix de Maurice LEDRAPPIER, mettait en doute notre parole, usant d’arguments qui, curieusement, correspondaient mot pour mot à ceux de la Présidente de la CCPSG. A noter que Maurice LEDRAPPIER a lui-même indiqué qu’il avait obtenu ses informations auprès de la CCPSG. Quant on connaît, comme cet Elu, le fonctionnement des services municipaux, il est pour le moins surprenant de ne pas penser à les interroger, pour se faire une opinion aussi objective que possible avant de se prononcer en séance du Conseil Municipal.

Quant à notre absence aux réunions de la CCPSG, nous y étions déjà largement minoritaires avec nos collègues de La Fouillouse et nos propositions qui pesaient si peu, ont maintes fois été rejetées. Au passage, il n’est pas inutile de rappeler que ce sont les Elus de cette assemblée qui m’ont eux-mêmes exclu de l’exécutif en supprimant le poste de Vice-président que j’occupais et, de facto, l’indemnité correspondante, ce qui, à l’époque, n’a ému personne.

Dire que nous avons été choqués par la décision de la CCPSG est un euphémisme. Quant à ceux qui, il n’y a pas si longtemps, prétendaient présider aux destinées de notre Ville, quelle belle illustration de la sauvegarde des intérêts d’Andrézieux-Bouthéon ont-ils donnée, en s’abstenant lors du vote de saisine de la Préfète de la Loire !!! Il faut savoir sortir d’une opposition systématique et inepte lorsque l’intérêt de la Commune le commande et c’est le Conseil Municipal qui doit, comme un seul homme, s’élever contre toute décision qui lèse notre Ville.


La CCPSG fait partie du passé. Notre présent et notre avenir s’inscrivent désormais au sein d’une métropole stéphanoise forte, où Andrézieux-Bouthéon sera légitimement représentée dans l’exécutif, avec un poste de Vice-président. Si pour certains, la délégation proposée semble minime, je vais m’attacher, avant la fin du mandat, au rétablissement des comptes du Complexe « NAUTIFORM » et à l’étude de son développement, ce qui n’est pas un challenge négligeable. J’entends également m’investir pleinement dans les commissions communautaires dont je suis membre (Economie, Aménagement du Territoire, Transports…).

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’au travers de l’attribution d’un poste de Vice-président au Maire d’Andrézieux-Bouthéon, Saint-Étienne Métropole reconnaît le rayonnement et l’importance de notre Ville.

Documents

Documents
article
  • RSS
  • Ajouter au favoris

Je m’informe

L’Envol

Agenda 21

23.07.2011

Présentation Agenda 21

 

Événement

Du 8 avril 2017 (10h00) au 7 janvier 2018 (18h00)
Exposition Sous les crayons, la guerre

Exposition Sous les crayons, la guerre

Ecoute citoyenne

Un service à l’écoute de sa ville

Qu’est ce que l’Écoute citoyenne : C’est le relais privilégié entre les habitants et la (...)
Retour en haut