Site : http://www.andrezieux-boutheon.com
article
Accueil >> Je m’informe >> L’Envol >> Archives >> Année 2013 >> Envol n°162 avril 2013

Envol n°162 avril 2013

Edito

Fiscalité locale
Chronique d’une baisse annoncée

Conformément à nos engagements lors de l’intégration de la Commune à Saint-Etienne Métropole, le taux de la taxe d’habitation communale va diminuer de 2,5 % en 2013 passant de 8.07% à 7,87%.

Plus précisément, en intégrant Saint-Etienne Métropole, la Commune n’a plus à contribuer au Fonds de Péréquation des recettes Intercommunales et Communales (FPIC), dont la montée en puissance est prévue jusqu’en 2016. L’année dernière, en tant que membre de la CCPSG, la Commune a versé à ce titre, un montant de 80 651 €. Cette contribution se serait élevée à 400 000 € en 2016, somme qu’il aurait fallu financer par la voie fiscale. En intégrant SEM à partir de 2013, non seulement la Commune n’a plus à la payer mais au contraire, elle devient bénéficiaire du FPIC (montant estimé à 70 000 € pour 2013).Le financement par l’impôt initialement prévu ne se justifie plus.

S’agissant de la taxe foncière, malgré une revalorisation forfaitaire automatique des bases, fixée à 1,8% par la loi de finances 2013 et la taxe additionnelle sur le foncier bâti (appliquée pas SEM au taux de 1,37%), les contribuables ne constateront qu’un impact minime dans la mesure où la taxe d’enlèvement des ordures ménagères appliquée par Saint-Etienne Métropole (7,55%) est inférieure de presque 2 points à celle de la CCPSG. (9,45%).

Les taux d’Andrézieux-Bouthéon restent parmi les taux d’imposition les plus bas du département.

Saint-Etienne Métropole n’aura donc ni pris le contrôle de la ville, ni volé l’argent des Andréziens-Bouthéonnais (comme cela a souvent été entendu), puisque notre autonomie reste totale sur la fixation des taux ce qui permet d’adapter notre fiscalité pour les habitants, en offrant des services supplémentaires.

En effet, malgré les sempiternelles critiques de nombreux détracteurs, les habitants bénéficient aujourd’hui de services accrus. Au niveau des déplacements d’une part, qui, n’en déplaise à certains, apportent un confort aux usagers en facilitant leur quotidien. Au niveau du logement également, la mise en place des programmes d’intérêt général portés par SEM constitue un réel soutien. De plus, des compétences importantes comme la voirie communautaire par exemple, sont désormais exercées par l’agglomération ; ainsi, les futurs travaux ne seront plus à la charge de la commune générant de ce fait, une économie conséquente pour le budget communal.

Des impôts maîtrisés, des services supplémentaires à la population et des économies substantielles pour la commune : sans vouloir être présomptueux, il y a vraiment de quoi se réjouir, y compris pour ceux qui opposaient le terme de propagande aux arguments que nous présentions pour fonder notre intérêt à rejoindre SEM.

Les conflits de personnes, l’intérêt individuel ou une quelconque chimère politique n’ont jamais motivé mon action. L’intérêt des Andréziens-Bouthéonnais reste le seul moteur de mes engagements.

Documents

Documents
article
  • RSS
  • Ajouter au favoris

Je m’informe

L’Envol

Agenda 21

23.07.2011

Présentation Agenda 21

 

Événement

Du 8 avril 2017 (10h00) au 7 janvier 2018 (18h00)
Exposition Sous les crayons, la guerre

Exposition Sous les crayons, la guerre

Ecoute citoyenne

Un service à l’écoute de sa ville

Qu’est ce que l’Écoute citoyenne : C’est le relais privilégié entre les habitants et la (...)
Retour en haut