Site : http://www.andrezieux-boutheon.com
article
Accueil >> Je m’informe >> L’Envol >> Archives >> Année 2016 >> L’Envol n°192, janvier 2016

L’Envol n°192, janvier 2016

Édito

En ce début d’année, mon équipe et moi-même avons eu le plaisir d’accueillir les acteurs économiques et associatifs de notre territoire lors de la traditionnelle cérémonie des Trophées de l’envol. Je vous propose un extrait du discours que j’ai prononcé lors du lancement de la soirée  :
«  Si la cérémonie des vœux de la municipalité se veut un moment festif et de rencontre à l’aube de la nouvelle année, permettez-moi de partager avec vous les doutes et les inquiétudes qui sont miens au regard de la situation mondiale.
Comment ne pas revenir sur les évènements cruels et horribles de l’année 2015  ! À jamais, cette année marquera une rupture dans nos relations et nos comportements, les uns envers les autres.
Si notre société occidentale demeure imparfaite, elle a aussi le mérite de nous permettre de vivre librement le triptyque fondamental de notre République  : liberté, égalité, fraternité.

Pour ce faire, la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État est le socle de notre République, le principe de laïcité étant le garant du vivre ensemble. La diversité culturelle de la France est plus grande que par le passé. C’est pourquoi le principe de la laïcité doit être renforcé, pour garantir à tous les citoyens, quelles que soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, de vivre ensemble dans la liberté de conscience, la liberté de pratiquer une religion ou de n’en pratiquer aucune, l’égalité des droits et des devoirs, la fraternité républicaine. La laïcité n’est pas une opinion parmi d’autres, mais la liberté d’en avoir une. C’est pourquoi elle n’est ni pro, ni anti-religieuse.

Que d’autres sociétés aient une vision différente des relations entre la religion et leurs institutions nous importe peu. En revanche il est intolérable et inadmissible que l’on veuille l’imposer sur notre terre de France. Ce n’est ni notre culture, ni notre Histoire.
Que des enfants de notre pays aient abattu lâchement, une première fois, des passeurs de pensées, de la liberté de dire et dessiner la société comme ils la voyaient et une seconde fois, se soient attaqués sauvagement au principe même de la liberté de chacun, de partager un moment autour d’un spectacle de musique, de sport, ou tout simplement en buvant un verre aux terrasses des cafés, montre que notre société est atteinte au plus profond de ses fondements. Le “ vivre ensemble ” dont on nous parle tant, doit devenir plus qu’une simple expression lancée à la cantonade. Aujourd’hui, nous ne vivons pas avec les autres, mais seulement les uns à côté des autres.
L’égoïsme a gagné notre société et comment donc imaginer pouvoir accueillir ces centaines de milliers de migrants alors que nous n’avons pas su ou pu intégrer une immense partie des jeunes français de troisième génération, qui rejettent en bloc notre façon de vivre libre dans une société libre.
(…)
Concernant notre commune, l’année 2016 verra la poursuite de réalisation d’équipements structurants, au service de notre population.
En premier lieu, la fin des travaux au complexe sportif de la Gouyonnière donnera au club de football, l’ASF qui compte 550 licenciés, les moyens de leurs ambitions et dotera notre ville d’atouts supplémentaires, pour l’accueil d’évènements nationaux. La requalification de l’ancien stade des Bennes Marrel, avec la construction de nouveaux vestiaires, mais surtout la réalisation d’un pétanquodrome, donnera à notre Club de l’envol et à ses 180 licenciés, un lieu de vie et de pratique de son activité sportive et de loisir. Les travaux d’adaptation du stade Baudras offriront au club de rugby, deux terrains et des locaux adaptés à sa progression et à ses 220 licenciés. La construction d’un dojo à destination des clubs de judo (280 licenciés) et de karaté (100 licenciés) leur donnera la possibilité, non seulement d’accueillir leurs adhérents, mais d’organiser d’ambitieuses compétitions, portant une fois de plus l’image dynamique de notre ville.
Le sport est une formidable école de la vie, avec les valeurs qu’il développe, respect des règles, respect des adversaires, respect des arbitres, respect des partenaires.

Si notre commune peut se permettre de financer ses équipements au bénéfice du sport loisir, malgré les baisses de dotations de l’État, c’est qu’elle s’appuie sur une gestion stricte de son budget de fonctionnement. À cette occasion, je remercie et félicite tous les élus et personnels, pour leur engagement et leur implication au quotidien, au service de notre ville.
En soutenant toujours aussi fortement nos associations, financièrement mais aussi techniquement, je sais pouvoir m’appuyer sur des dirigeants impliqués et dévoués à porter notre ambitieuse politique sociale et solidaire. Tous ces lieux sont des espaces d’échanges et de rencontres nécessaires pour combattre l’égoïsme, le désœuvrement, et permettre à chacun, dans la limite de ses moyens ou de ses envies, de pratiquer une activité, indispensable à son équilibre de vie, gage de bien-être et de bien vivre.

Dans le domaine culturel, l’ouverture de la médiathèque s’inscrit dans le même registre. Quant à la requalification de l’ancien bâtiment du conservatoire et le regroupement des maternelle et primaire au sein du groupe scolaire Pasteur, elle facilitera la vie des familles concernées.
En complément du centre d’hébergement, l’ouverture de la résidence Marcel Sicre, avec ses 50 chambres, dotera notre commune d’un atout indéniable pour l‘accueil de nouveaux stagiaires, mais aussi d’étudiants.

Andrézieux-Bouthéon est une ville où il fait bon vivre. C’est pourquoi je remercie et présente mes vœux de bonne et heureuse année 2016  :

  • à tous ceux qui participent au dynamisme économique, (commerçants, artisans, chefs d’entreprise)  ;
  • à la qualité du service public et de sécurité (employés municipaux, gendarmes, pompiers, secouristes, médecins, infirmiers, professions libérales)  ;
  • à l’éducation (professeurs, formateurs, entraîneurs, éducateurs sportifs)  ;
  • et plus généralement à vous tous, qui de près ou de loin êtes les ambassadeurs de notre ville, de son Agenda 21 au triple enjeu «  Environnement, Économie, Social  » auquel je tiens tant. C’est un équilibre difficile à trouver, mais indispensable, seul gage de réussite de la politique municipale que je conduis, avec une équipe entièrement dévouée à son succès.

Un ambitieux challenge s’offre à nous pour cette année 2016, je sais pouvoir compter sur vous tous pour appréhender les difficultés qui ne vont pas manquer de se présenter.
En vous souhaitant une très bonne santé pour vous et vos familles, je forme le vœu que cette année vous apporte réussite et succès dans vos projets personnels et professionnels  ».

Jean-Claude SCHALK
Maire

 

Documents

Documents
article
  • RSS
  • Ajouter au favoris

Je m’informe

L’Envol

Agenda 21

23.07.2011

Présentation Agenda 21

 

Événement

Du 5 juillet au 31 août

Lisez l’Envol de l’été

Ecoute citoyenne

Un service à l’écoute de sa ville

Qu’est ce que l’Ecoute Citoyenne : C’est le relais privilégié entre les habitants et la (...)
Retour en haut