Site : http://www.andrezieux-boutheon.com
article
Accueil >> Je m’informe >> L’Envol >> Archives >> Année 2017 >> L’Envol n°204, février 2017

L’Envol n°204, février 2017

 

Éditorial

Andrézieux-Bouthéon est une ville centralité de Loire Sud, et ceci n’est ni un constat strictement personnel, ni de l’autosatisfaction. C’est en effet démontré tout au long de l’année par l’intérêt porté par les habitants des communes voisines à nos équipements municipaux et à nos associations, pour y vivre leurs passions :

  • Le Théâtre du parc, avec sa saison culturelle de près de 30 spectacles, a conquis 1 100 abonnés, avec des tarifs uniques pour tous. Son financement est porté par notre seule commune.
  • Le Conservatoire à rayonnement communal François Mazoyer, avec plus de 300 adhérents, seul de toutes les communes voisines à être agréé par le Ministère. Son déficit est porté par notre seule commune.
  • Le Centre socio-culturel Le Nelumbo, avec près de 40 % de ses adhérents qui ne sont pas de notre commune et que nous sommes la seule commune à subventionner.
  • Nos équipements sportifs, où près de 80 % des adhérents ou licenciés sont issus des communes voisines, alors que nous en portons seuls les investissements, les charges de fonctionnement et les subventions aux associations.
  • Le Palais des sports, qui héberge notre club de basket en National 1 et peut se transformer en salle de tennis pour le tournoi féminin de l’Engie Open, ou de spectacle, pour d’autres manifestations d’envergure.
  • L’Envol stadium, qui héberge notre club de football l’ASF en CFA, et qui demain, nous permettra de candidater à l’organisation de grands événements sportifs.
  • Le Stade d’athlétisme des Bullieux, avec son club du FAC qui permet à bon nombre de personnes, de toutes les communes environnantes, de pratiquer diverses disciplines à haut niveau.
  • Le Golf pitch and putt, véritable succès populaire, permettant la démocratisation de ce beau sport.
  • Le futur dojo, qui donnera la capacité aux clubs de Judo et de Karaté d’accueillir leur près de 400 licenciés dans de meilleurs conditions, qui hébergera aussi le comité de la Loire et demain, sûrement, un centre d’entraînement régional.
  • Le Complexe de tennis des Bullieux qui, rénové cette année, donnera la possibilité au club de grandir à nouveau et de se diversifier, avec notamment le développement du padel (sport très en vogue).

J’en ai certainement oubliés, mais à la lecture de ce que je viens de présenter, comment donner de l’intérêt et de la crédibilité aux critiques de nos oppositions, me reprochant de ne pas m’ouvrir et de ne pas travailler avec les autres communes  ? Mon ancien adjoint aux sports, pendant son mandat, n’avait de cesse de réclamer plus d’équipements, plus grands, plus beaux, alors que nous avions candidaté pour le prix de la ville la plus sportive de France organisé par L’Équipe. Comment expliquer, si ce n’est par jalousie et haine, qu’il me reproche aujourd’hui exactement le contraire et de trop en faire  ?
Je rappelle qu’avant lui, avec Jean Badaroux, nous avions fini troisième au challenge des villes de moins de 20 000 habitants  !

C’est bien grâce à une gestion rigoureuse *, que nous sommes en capacité de financer nos équipements et d’en assurer le coût de fonctionnement. Et cela même alors que les tarifs des places, des abonnements, et le prix des licences sont identiques pour tous, sans rapport avec le lieu d’habitation.
L’unique moyen pour les communes de partager un projet commun, c’est l’intercommunalité. Il se trouve que nos communes voisines ont fait un autre choix que le nôtre et donc, chacune vivra son avenir avec le territoire choisi, même s’il est incohérent. En revanche, je suis heureux que Saint- Bonnet-les-Oules, Chambœuf et Saint-Galmier nous aient rejoint au sein de la future Métropole de Saint-Étienne.

Parlant de SEM, je voudrais terminer cet édito en revenant sur un dossier vieux de 8 ans, qui n’avait jamais pu aboutir sous la CCPSG. C’est celui du tri sélectif du quartier de la Chapelle et la mise en place des containers enterrés, que nous avons réalisé conjointement avec SEM.
Pour un quartier de près de 3 500 habitants, c’était un projet ambitieux, qui aujourd’hui est une vraie réussite.
Je tiens à remercier et féliciter tous les habitants du quartier pour leur civisme et leur citoyenneté. À l’époque où nous vivons, c’est tout simplement remarquable.
Encore merci à tous.

Jean-Claude SCHALK
Maire

 

* Depuis 2004, notre produit fiscal lié à la fiscalité professionnelle, ex-taxe professionnelle (TP), aujourd’hui cotisation foncière des entreprises (CFE) et cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) essentiellement, est figé, alors qu’il représentait près de 85 % de nos recettes.

 

Documents

Documents
article
  • RSS
  • Ajouter au favoris

Je m’informe

L’Envol

Agenda 21

23.07.2011

Présentation Agenda 21

 

Événement

Du 8 avril 2017 (10h00) au 7 janvier 2018 (18h00)
Exposition Sous les crayons, la guerre

Exposition Sous les crayons, la guerre

Ecoute citoyenne

Un service à l’écoute de sa ville

Qu’est ce que l’Ecoute Citoyenne : C’est le relais privilégié entre les habitants et la (...)
Retour en haut