Accès direct

À la suite de diverses publications apparues sur les réseaux sociaux, le Maire d’Andrézieux-Bouthéon communique

Depuis maintenant de nombreuses années, un soutien constant a été apporté au KAB (Korfball d’Andrézieux-Bouthéon) par l’attribution de subventions, la mise à disposition de locaux et son intégration à l’animation des TAP (temps d’activités périscolaires).

Dans un souci d’équité et par volonté d’apporter un soutien adapté à ses nombreux clubs sportifs, la municipalité a souhaité réinterroger sa politique de mise à disposition d’équipements et infrastructures. Ces choix sont notamment fondés sur des critères cohérents et transparents tels que le nombre de licenciés, la proportion de licenciés issus de la commune, l’évolution du nombre d’adhérents, la part faite à l’encadrement des enfants et de la jeunesse, le potentiel de développement…

A cet égard, nous avons constaté que, depuis 2015 et de manière constante, le nombre de licenciés déclarés par le KAB oscille entre 19 et 24 avec un maximum d’un à deux licenciés résidents dans la commune, et sans aucune section jeunes.

Or, nous avons à faire face à une demande croissante d’autres clubs disposant de nombreux licenciés fortement issus de la commune et en pleine croissance d’activités.

Les ressources de la Ville d’Andrézieux-Bouthéon ne sont pas illimitées. Il nous appartient de procéder à des arbitrages.

Dans ces conditions, il n’était plus possible de maintenir les créneaux horaires offerts au KAB jusqu’à ce jour.

De nouvelles réservations ont été proposées en week-end, mais il s’avère qu’elles ne conviennent pas aux dirigeants du club.

Parce que nous souhaitions éviter une rupture brutale, nous avons proposé notre soutien au KAB pour d’éventuelles démarches à mener auprès des communes géographiquement proches. Nous souhaitions  contribuer à la recherche de solutions et ainsi aider à la recherche de locaux et disponibilités susceptibles de répondre aux attentes de ses adhérents.

Hélas, à la lecture des divers communiqués publiés sur les réseaux sociaux, nous avons compris qu’il avait été choisi de ne pas donner suite à cette proposition qui, néanmoins, reste d’actualité.

En outre, il nous semble important de souligner que, plus que jamais, la Ville d’Andrézieux-Bouthéon reste déterminée à encourager et soutenir la pratique du sport pour toutes les tranches d’âge, toutes les catégories sociales et pour les deux sexes. Des sections féminines existent et prospèrent dans la plupart de nos clubs, fort heureusement.

On ne peut que se féliciter de cette généralisation de la mixité sportive.

Le Maire

François DRIOL